Archive

Tant qu’a avoir une vie amoureuse de marde, autant la partager.

Tant qu’a avoir une vie amoureuse de marde, autant la partager.

Pour ceux qui en ont une aussi, pour ceux qui en ont une jamais si pire et qui ne le realisent pas, pour rire, Afin de ne point pleurer, pourquoi pas?

Un prince a New York

J’en ai eues et j’en ai braillees des histoires qui foirent, mais je me console i  chaque fois en me disant que c’est dans le fumier que poussent nos plus jolies fleurs : la preuve, les gars infideles achetent des plus beaux bouquets.

Tiens, je vous cueille une des fleurs issues de mon fumier amoureux parce qu’a defaut de degoter mon prince charmant, j’ai tout ainsi eu la part d’histoires dignes des contes de fees.

C’etait beaucoup avant 9/11, dans le temps ou aller a New York et passer des douanes n’etait nullement aussi complique que Realiser ses impots et ou 101 ml de liquide n’etait gui?re une menace a la nation. Nouvellement mono-parentale, j’ai decide de m’incrire a une formation au American Comedy Institute of New York, parce que j’avais besoin de me remplacer des pensees, de rire, de voyager, j’avais besoin de vivre.

Cassee tel 1 clou, j’ai booke une chambre dans un Bed & Breakfast louche tenu avec une quebecoise. C’etait reellement abordable parce que j’ai ete aussi bien tout croche et en plein milieu de Harlem, un quartier aussi rassurant qu’un homme qui te requi?te ce que tu manges Afin de etre belle de meme a 4 heures du matin dans une ruelle. Mais j’avais 26 annees, j’etais blonde, j’etais hot, j’etais invincible.

mardi 18 fevrier 2014

Les chialeux et les critiqueux A MARDE.

Continue reading “Tant qu’a avoir une vie amoureuse de marde, autant la partager.”